masque covid

Mesure barrière pour limiter la transmission du virus d’un individu à un autre, le port de masque est désormais obligatoire dans les lieux publics. Cependant, de nombreuses polémiques se construisent autour de l’efficacité de ces accessoires dans la répression de la pandémie. On vous livre toutes les informations relatives à l’efficacité des masques de protection contre Covid. 

Les masques en tissu et masques grand public

Ces masques sont confectionnés en plusieurs matériaux de natures variées et visent à limiter la projection et la réception de gouttelettes. Il s’agit en réalité de masques alternatifs dont la production fut autorisée pour répondre à la pénurie des masques médicaux de protection contre la Covid-19. Très peu d’études ont été réalisées sur l’efficacité de ce type de masque pour la COVID. Néanmoins, certaines études s’accordent sur le fait que ce sont les moins efficaces de tous. 

En effet, la forme et les dimensions de ce type de masque varient d’un individu à un autre. Il est donc difficile d’avoir des chiffres concrets sur la véritable efficacité de ces derniers. 

Pour s’offrir plus de chances d’être protégé par le port des masques pour la COVID grand public, les utilisateurs doivent les désinfecter régulièrement. Ceci peut se faire soit par simple lavage ou à l’aide d’un appareil de désinfection comme celui présent sur biocleanbox.com.

masque COVID

Les masques chirurgicaux

Dispositifs médicaux de protection, les masques chirurgicaux sont efficaces contre les projections de gouttelettes en provenance de la bouche ou du nez. De même, ils bloquent le passage pour l’inhalation de grosses particules. En effet, les masques chirurgicaux de :

  • Type 1 sont efficaces à 95 % dans la filtration de bactéries de 3 microns dans l’air ;
  • Type 2 sont efficaces à 98 % dans la filtration bactérienne d’aérosol de 3 microns ;
  • Type 3 sont efficaces à 98 % dans la protection contre les bactéries de taille moyenne 3 microns d’un aérosol.

En revanche, ce type de masques pour la COVID reste inefficace contre l’inhalation de fines particules présentes dans l’air. 

Les masques FFP

Il s’agit de dispositif de protection conçu conformément à la norme EN 149 relative à la protection contre le coronavirus. Comparativement, au masque chirurgical, il est plus contraignant avec la présence d’une résistance respiratoire et un inconfort thermique. Toutefois, il dispose également d’une efficacité variable en fonction des différentes catégories. Ainsi, on a une efficacité de :

  • 80 % et plus dans l’élimination des particules aérosols de 6 microns comme taille moyenne avec les masques FFP1 ;
  • 94 % et plus dans la filtration des aérosols de 6 microns avec les masques FFP2 ;
  • 99 % et plus avec les masques FFP3 dans l’élimination des particules aérosols de 6 microns comme taille moyenne.

Toutefois, il faut noter que ce type de masques pour la COVID dispose également d’une capacité de fuite vers l’intérieur. Elle est de 2 % pour les masques FFP3, 8 % pour les masques FFP2 et 22 % pour les masques FFP1. 

En bref, l’efficacité des masques de protection contre le Covid varie qu’il s’agit des masques grand public, les masques chirurgicaux et les masques FFP. Néanmoins, pour les classer en terme d’efficacité, on obtient l’ordre des FFP, masques chirurgicaux et masques grands public.